mercredi 14 juin 2017

La différence...

Résultat de recherche d'images pour "la différence invisible"


Julie Dachez & Mademoiselle Caroline : La différence invisible (2016)

Ma super bibliothécaire m'avait prévenue, cette BD avait été son coup de coeur et il fallait absolument la lire... ce que j'ai fait parce que j'écoute toujours ce qu'on me dit...
J'en avais lu du bien dans un magazine de santé, je savais donc de quoi ça allait parler...

La différence du titre est celle de la jeune femme en couverture qui se découvre être une autiste Asperger au bout de pas mal d'années, ce qui la soulage d'un poids... savoir d'où venaient ses problèmes relationnels (pour faire court) et autres lui permet de se libérer de la pression sociale qui peut parfois être terrible... C'est évidemment raconté avec beaucoup d'humour, et il y a même des situations où l'on peut se reconnaître (où moi je me reconnais!) même si l'on est pas autiste, le degré étant différent bien sûr...

Le dessin et les couleurs ne m'emballaient pas trop au début et finalement ça s'adapte bien à l'histoire, j'ai beaucoup aimé la représentation de l'héroïne... une histoire et un personnage attachants qui nous rappellent qu'on est toujours un peu trop prompts à juger ceux que l'on ne connaît pas...

Un exemple, que j'ai trouvé très drôle...:


Résultat de recherche d'images pour "la différence invisible"

dimanche 15 janvier 2017

Afficher l'image d'origine

#13 Julieta de Pedro Almodovar (2016)

Avec: Adriana Ugarte, Emma Suarez, Daniel Grao, Rossy De Palma...

Dès les premières minutes du film, je sais où je suis...de retour dans un univers que j'ai découvert il y a plus de 25 ans et que j'ai plus ou moins suivi....
C'est bien le propre des grands réalisateurs que d'avoir une patte reconnaissable à chaque film...si à ses débuts l'humour et la provocation étaient monnaie courante, ils ont disparu pour ne garder que sa science des décors et des couleurs, plus éclatantes que jamais dans ce drame à l'ambiance hitchcokienne (grâce à la musique...)...
Plus proche du mélo désormais, Almodovar s'attache à composer des portraits de femme très cinématographiques... Pour la première fois peut-être, il sort de la ville (Madrid en l'occurrence) et s'aventure dans l'arrière-pays espagnol jusqu'à filmer la mer et ses tourments, donnant ainsi encore plus d'espace à son histoire de disparition (s) donnant lieu à de nombreuses questions qui resteront sans réelles réponses à la fin, laissant le spectateur à son imagination...





lundi 28 décembre 2015

Afficher l'image d'origine

#12 Wild Man Blues de Barbara Kopple (1997)

Avec: Woody Allen, la soeur de Woody Allen, la compagne de Woody Allen, ses parents et musiciens...

C'est l'histoire de Woody, petit homme frêle qui s'est révélé être un grand cinéaste américain, champion des dialogues les plus irrésistibles entendus au cinéma.... mais le petit Woody avait un autre rêve, celui de devenir musicien... ce qu'il est devenu...

Le documentaire relate la tournée qu'il a faite en Europe, où il a pu montrer ses talents de clarinettiste dans un style jazz New Orleans qu'il affectionne tout particulièrement...
Bien que ce ne soit pas une fiction, l'humour et la dérision sont au rendez-vous parce qu'il se révèle être dans la vie comme dans ses films...il est drôle malgré lui en fait parce qu'il a quand même l'air d'être sacrément névrosé...



dimanche 28 décembre 2014

La fin...

            

Manu Larcenet: Le Combat Ordinaire, tomes 1à 4 (2003-2008)

Découvert tardivement, Manu Larcenet est un auteur dont j'apprécie beaucoup le travail, bien que je ne connaisse encore que peu de choses...

"Le Combat Ordinaire" en fait partie ... peut-être parce que je me retrouve un peu/parfois/souvent dans le personnage principal et que j'aime retrouver cette atmosphère un peu triste, surtout dans les premiers tomes ...

J'ai donc fini ce cycle, à regret ...





samedi 11 octobre 2014

Liberté ...



#11 Wadjda de Haifaa Al Mansour (2013)

Avec: Waad Mohammed et Reem Abdullah.

L'histoire d'une fille qui essaye de réaliser son rêve d'avoir un vélo dans une société très défavorable aux femmes, c'est le moins que l'on puisse dire ...

Premier film d'Arabie Saoudite, "Wadjda" est un petit film féministe et une ode à la liberté ...
En le voyant je me disais que ce serait un cauchemar que de me retrouver à vivre dans ce pays, où la femme n'a que peu de droits ... pas le droit de conduire, pas le droit de faire du vélo, pas le droit de sortir sans cacher ses habits ...

Alors voir cette petite fille en jeans et converses sous son uniforme écouter de la musique sans doute mal vue par la société était vraiment un petit moment de bonheur ... tout comme sa répartie et son obstination ...


vendredi 11 juillet 2014

Paul et Louise






Chloé Cruchaudet: Mauvais genre (2013)

"Paul et Louise s'aiment, Paul et Louise se marient, mais la Première Guerre mondiale éclate et les sépare. Paul, qui veut à tout prix échapper à l'enfer des tranchées, devient déserteur et retrouve Louise à Paris. Il est sain et sauf, mais condamné à rester caché. Pour mettre fin à sa clandestinité, Paul imagine alors une solution: changer d'identité, se travestir. Désormais il sera... Suzanne. "

Cette incroyable histoire vraie dans le Paris de 14-18 est racontée, ou plutôt rapportée, lors du procès qui eut lieu suite à la découverte de la désertion de Paul, le soldat.
Incroyable histoire, car qui pourrait imaginer se travestir en femme pour échapper à la mort, au début du XXe siècle..... incroyable de découvrir ce fait divers en 2014....

Les dessins me font penser à de l'aquarelle parfois, il n'y a pas de contours de cases, ce qui donne une impression de rêverie....

Une belle déambulation dans Paris...



mardi 27 mai 2014

Memoirs

                                                                                 

Blutch: Le Petit Christian (1998) & Le Petit Christian 2 (2008)

Souvenirs d'un auteur de BD, en deux tomes assez courts...

Le premier présente un petit garçon avec plein d'images (de cinéma) dans la tête, ce qui donne de petites histoires très imagées et imaginatives...
Le deuxième reprend à peu près les mêmes thèmes mais est cette fois plus centré sur l'adolescence... dans un noir et blanc accompagné de quelques traits de couleur bienvenus...

Ce dernier m'a semblé plus drôle et j'ai préféré ces dessins plus appuyés.